SEO

Guide pratique pour trouver les bons mots-clés et optimiser la sémantique de votre site

Impulsion dispose d’un pôle SEO et aime partager son expérience avec son réseau, voici donc un condensé de stratégie SEO.

Cet article n’a pas vocation à vous transformer en référenceur mais explique par où commencer pour optimiser votre site pour toute personne désireuse d’optimiser le référencement d’un site web.

En avant pour l’optimisation sémantique !

Dans un précédent article en novembre, nous vous avons détaillé point par point comment contrôler et corriger les erreurs techniques de votre site (lien). Nous allons maintenant voir comment optimiser les mots clés de votre site.

Pour rappel, les résultats de recherche de Google sont basés sur 3 grands indicateurs (pour faire simple) :

  • La qualité technique de la page: page accessible aux mobiles, rapide à afficher, sécurisée
  • La qualité sémantique de la page: du contenu exclusif, de qualité, traitant du sujet recherché dans la requête
  • La popularité de la page : une page au contenu intéressant est forcément partagée et consultée et donc présente un intérêt pour le lecteur

Nous allons dans cet article, voir comment tester et influer sur le 2ème point.

Trouvez les (bons) mots-clés

La méthode présentée ici se veut volontairement simple, avec des outils gratuits pour être à la portée de tous afin de démarrer sur l’optimisation SEO sémantique de votre site.

Pour élaborer une stratégie complète et fine, vous l’aurez compris, il faudra passer par un professionnel…

Notez les mots clés sur lesquels vous voulez être trouvés

Dans un tableau excel, notez les unes sous les autres les expressions que vous taperiez dans Google pour rechercher votre entreprise et sur lesquelles vous souhaiteriez vous positionner.

Pour cet exercice qui est plus riche si réalisé à plusieurs, ne vous limitez pas, le tri sera fait plus tard. Pensez à ajouter les grandes villes de proximité et départements si vous avez un positionnement local.

Si votre gamme de produits/services est très large ou si vous travaillez sur un e-commerce, segmentez vos listes par univers.

Pour démarrer ou compléter votre liste, vous pouvez aussi regarder les balises sur les sites de vos concurrents.

Ouvrez un compte Google adwords

Nous allons utiliser la régie publicitaire de Google pour élargir le champ lexical et nous proposer des mots clés auxquels nous n’aurions pas pensé.

  1. Allez sur l’onglet Outils > Outils de planification de mots clés > Rechercher de nouveaux mots clés et obtenir des données sur le volume de recherche.
  2. Copiez/collez votre liste et cliquez sur Obtenir des idées.
  3. AdWords va vous proposer des résultats que vous pourrez exporter en .csv (télécharger les idées de mots clés).
  4. Dans excel, ouvrez l’export que vous venez de faire d’AdWords et classez ces résultats par volume de recherche. (MIN/MAX search volume)
  5. Il faut maintenant faire du tri, la liste est longue.

Certaines expressions ne correspondent pas à votre activité, sont des prestations/produits que vous ne souhaitez pas valoriser, ne représentent qu’une petite partie de l’activité, faible marge… supprimez les.

Une fois le tri effectué, reclassez vos mots clés ensemble par gamme de produits/services pour vous y retrouver.

Utilisez Google Suggest

Une fois votre liste définie, on va utiliser un autre service de Google pour nous aider : Google suggest

C’est la fonction de Google qui propose de terminer vos phrases à votre place lorsque vous commencer à saisir une requête.

Cette fonction est de plus en plus utilisée par les internautes et s’avère un outil très intéressant pour démarrer une liste de mots clés porteurs. Nous allons mettre en corrélation les mots clés choisis et les mots clés proposés par cette fonction.

 

Pour gagner du temps, l’équipe de Webrankinfo.com propose un outil pour le faire à notre place, il ressort toutes les expressions Google suggest contenant le mot clé recherché, vous le trouverez ici :

http://www.webrankinfo.com/outils/google-suggest.php

Au passage, merci à Olivier Duffez et son équipe de www.webrankinfo.com pour la mise à disposition gratuite de cet outil bien pratique.

 

Sur la base de votre liste de mots clés, identifiez ceux ressortant des suggestions Google et ajoutez ceux qu’AdWords n’aurait pas proposé.

 

Le choix de conservation ou non de mots clés est délicat et il n’y a pas méthode universelle. Tout dépend sur combien d’expressions porte la sélection, si votre positionnement est local ou national, de votre historique SEO, de la concurrence de votre marché…

 

Normalement, cette sélection est pondérée par d’autres indicateurs (un peu complexe à expliquer ici et ces outils sont payants) afin d’établir un classement fin, réaliste, avec une identification précise de la longue traine, ce en accord avec la stratégie du client… mais c’est dans ce cas où un professionnel intervient.

Aussi, je vous conseille les choix suivants :

  • Si votre site est récent ou part de loin : ne soyez pas trop gourmand et conservez uniquement les expressions phares les plus recherchées, sinon vous n’aurez pas de résultats, par exemple avec « immobilier rennes »
  • Favorisez la longue traine* : ces expressions de 3,4 ou 5 mots clés et plus du type « achat appartement T2 rennes »

*Pour rappel les expressions « longue traine » sont les expressions de plus de 3 mots clés.

 

Ces requêtes très précises, bien que moins nombreuses en volume de recherche, sont très qualifiées.

Le positionnement sur ces expressions est plus atteignable et rapide que sur les mots clés phares.

Les conversions (vente, remplissage de formulaire...) sont aussi bien meilleures qu’avec des visites émanant de requêtes généralistes.

 

Aussi, le principe de cette technique vise à identifier toutes les requêtes longue traine qui vous intéressent et à ne conserver que celle ressortant en suggestion Google, ce vous donne un très bon point départ.

Il est parfaitement possible de conserver la totalité des longues traines identifiées suivant le volume d’expressions retenues.

 

Naturellement, en travaillant sur les expressions de longue traine, vous favoriserez le positionnement sur les mots clés principaux, ces derniers étant généralement contenus dans la requête longue traine.

Il est utile de rappeler qu’il faudra du contenu en lien avec les mots clés retenus, inutile de conserver des expressions sur lesquelles vous n’aurez pas de contenu dans votre site.

 

Vous avez maintenant votre liste de mots clés pour démarrer votre optimisation sémantique.

Optimiser votre site avec les mots-clés sélectionnés

Voici par ordre d’importance les parties à optimiser :

  • Le contenu des pages (le texte)
  • Balises de titre (title)
  • Liens internes
  • Balises de paragraphes (h1,h2,h3)

Il y a d’autres endroits à optimiser sur une page mais pour commencer concentrez-vous sur ces 4 points, page par page et avec beaucoup d’attention.

A noter, l’impact nul des balises meta description en SEO et très net recul des mots clés dans les urls.

Optimisez le contenu des pages de votre site

Pour le contenu, réécrivez (ou complétez vos contenus s’ils sont trop courts) avec les mots clés retenus. Utilisez les différentes expressions retenues pour parler d’un sujet donné (d’où l’importance de les classer par univers/services). Inutile de matraquer avec toujours la même expression.

Veillez à ce que les balises de titre et paragraphes contiennent bien les mots clés présents dans les contenus textes, il faut que l’ensemble de la page soit cohérent.

Surtout, ne copiez/collez pas du contenu présent sur un autre site. Google le détectera et vous sanctionnera comme plagieur en faisant baisser votre site au niveau de son positionnement.

Rédigez un contenu exclusif et intéressant pour les lecteurs de votre site.

N’oubliez pas que vos visiteurs sont venus de leur plein gré parce qu’ils ont un besoin, prennent de l’information sur vous, votre secteur d’activité… il faut leur en donner pour leurs clics.

 

Il faut que votre contenu soit riche et de qualité, votre page doit contenir au minimum 300 mots pour être vue par Google, 500 étant l’idéal.

Mais il ne suffit pas d’y mettre vos mots clés partout, n’oubliez pas que vous vous adressez non seulement à Google mais aussi à des êtres humains.

 

Utilisez le « vous » et soyez pertinent en rédigeant du contenu informatif, montrant que vous avez une connaissance approfondie de ce dont vous parlez.

 

Dans votre rédaction, travaillez autour du thème de votre mot clé en le segmentant pour indiquer à Google que vous parlez bien d’un sujet en particulier.

Nous vous conseillons lorsque vous avez plusieurs activités de créer une page par activité pour que chacune soit parfaitement compréhensible par Google.

Optimisez les balises Title des pages de votre site

La balise Title est très importante en SEO.

Pour rappel, c’est celle-ci en bleu :

Pour être optimale, elle doit respecter certains critères :

  • 50 à 70 caractères pour s’afficher en entier (Google prévoit 600 pixels de large pour le Title)
  • Mettre le mot clé le plus important de la page en premier
  • Pas de mots de liaisons (le, la, les, en, de, à…)
  • Indiquer Qui et Où (mettre 1 ou 2 villes principales s’il y a lieu)

Pour facilement voir le nombre de caractères des balises que vous rédigez, utilisez des outils tels que PSPad editor, qui est gratuit. Par ailleurs, cela vous permet de rédiger les balises de toutes vos pages les unes en dessous des autres et de les avoir sous les yeux pour veiller à l’utilisation de toutes les expressions sélectionnées et pas toujours les mêmes.

Optimisez les liens internes dans les pages de votre site

Les liens internes sont les liens amenant d’une page à une autre au sein d’un même site.

La création d’un maillage interne est très important mais plus complexe si vous débutez car il y a pas mal de subtilités.

Pour faire un maillage fin et cohérent, je vous conseille de faire des liens depuis la page d’accueil et les pages de contenus les moins consultées vers les pages internes les plus importantes de votre site (services/produits phares) en créant des liens vers le contenu comme ceci :

Retrouvez le détail de nos prestations de référencement naturel à Rennes ici.

Ce qui donne en HTML :  < a href="../../../referencement-naturel">prestations de référencement naturel à Rennes ici

Et surtout pas : Retrouvez le détail de nos prestations de référencement naturel à Rennes ici car vous favorisez le mot « ICI », aucun intérêt.

 

Pour les mots clés dans les ancres (les mots clés soulignés du lien), indiquez des mots clés (de votre sélection bien sûr) traitant du sujet de la page de destination du lien, pas de la page de provenance.

 

Les liens doivent être hiérarchisées :

  • la page d’accueil renvoie vers les pages principales (pages mères)
  • les pages mères renvoient vers leurs sous-pages (pages filles) et les autres pages principales (pages sœurs)
  • les sous pages (pages filles) renvoient vers leur page principale (page mère) et les autres sous pages en rapport avec elles (pages sœurs)

Faites le lien vers la page mère dans le premier paragraphe et en bas de page, mettez les liens vers les pages sœurs ou filles.

Optimisez les balises de paragraphe dans les pages de votre site

Contrairement aux balises Title, il n’y a pas de taille à respecter, c’est la logique qui prévaut.

Les balises de paragraphes (H1, H2, H3… jusqu’à H6) permettent de hiérarchiser les contenus, autrement dit : paragraphe, sous-paragraphe, sous-sous-paragraphes…

 

Il est important que la balise contienne les mots clés du paragraphe concerné.

Respectez l’ordre des balises, ne mettez pas une H3 avant une H2, basique mais pénalisant.

Enfin, les balises de titre doivent donner envie aux internautes de lire le contenu, donc rédigez des titres accrocheurs, inutile de bombarder de mots clés…

 

A ce propos : Il nécessaire de rappeler que Google n’achètera jamais vos produits/services, ce sont vos clients qu’il faut convaincre. On pense toujours aux lecteurs avant le moteur lors de la rédaction. Positionner une page en bonne position pour que les internautes fuient en arrivant dessus ne servira à rien (en plus Google finira par le savoir avec le taux de rebond et les durées de visites de la page…).

La meta description

Allez pour finir, une petite note sur la meta description. Pour rappel c’est celle-là, en gris:

Aujourd’hui inopérante pour le SEO, elle nous sert indirectement.

Cette balise s’affiche dans les résultats de recherche* et puisque nous sommes libérés de la contrainte de rédaction SEO nous pouvons donc y travailler un message commercial, une promesse, qui donne envie de cliquer pour aller sur la page.

Respectez la taille de 140 caractères pour sa rédaction afin qu’elle ne soit pas tronquée (coupée par …) et insérez quand même le mot clé principal de la page concernée, il ressortira en gras sur les résultats de recherche.

 

Dernier point : pas de fausses promesses sur la méta description du type «… livraison offerte ; -50 % de réduction… »… qui ne s’avèrent pas réelles uns fois arrivé sur la page, le taux de rebond lié à l’insatisfaction (légitime) des internautes sera sanctionné.

 

*Google (décidément il n’en fait qu’à sa tête) peut choisir d’afficher du contenu de la page en lieu et place de la meta description s’il l’estime incomplète, s’il juge que du contenu de la page est plus pertinent à afficher ou encore si la balise est vide.

N’oubliez pas la recherche vocale

Il ne s’agit plus seulement d’optimiser votre contenu pour la recherche sur Google via un ordinateur, il faut également penser à tous les assistants numériques vocaux (Siri, Cortana, Amazon Echo, Google Home…) qui font des recherches sur Internet suite à une demande vocale formulée par une vraie question et non pas par quelques mots clés mis bout à bout.

  • Quel temps fait-il ce week-end ? Au lieu de taper « météo »
  • Quel est le plombier le plus proche de chez moi ? Au lieu de taper « plombier + nom de votre ville »
  • Comment faire une mousse au chocolat ? Au lieu de « recette mousse au chocolat »

Pensez-donc à écrire des questions si elles sont pertinentes pour trouver votre contenu.

Ajoutez du contenu vidéo

Lors d’une recherche sur Google, les vidéos ressortent en bonne position, surtout si elles sont hébergées sur YouTube.

Postez donc vos vidéos sur YouTube et écrivez une description de ce que vous proposez dans la vidéo en y mettant des mots clés et un lien vers votre site.

Intégrez également sur votre site les vidéos mises sur YouTube avec le code d’intégration Embed (qui ne ralentit pas l’affichage de votre page). Les internautes regardant la vidéo sur votre site feront monter le temps passé à visionner la page (temps d’attente) et ce sera favorable pour que Google la considère comme intéressante à référencer.

 

Des questions, remarques sur cet article ? Faites nous en part via le formulaire de contact.

 

A propos des rédacteurs :

  • Gael LECOINTRE, Directeur d’Impulsion, accompagne les clients dans la définition de la stratégie SEO.
  • Sara DEFRANCE, Chef de projet chez Impulsion, supervise la réalisation des projets web de l’agence, y compris dans la réalisation de contenu, contrôle & suivi SEO des sites de nos clients.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !